Créer mon blog M'identifier

WW or not WW?

Le 4 mai 2014, 14:00 dans Humeurs 0

WW...néophytes? Mais qu'est ce que cela peut il bien être?

Weight....Watcher BIEN SUR!

 

En septembre dernier, je me suis inscrite sur le site Weight Watcher, fin mars, j'avais perdu 10 kilos, encore 20à 25 à perdre... Seulement voilà, je flanche!

 

Déjà, j'ai tout essayé, diététicienne, pilules capteurs de graisse, nutrionnistes, psychologues, régime hyperprotéiné, Dukan, et au final, Weight Watcher est ce qui me convient le mieux... à moi, mais pas à tous déjà! Chacun son truc...j'envie tout ceux et toutes celles qui se disent, allez, demain je commence et qui perde à la vitesse de la lumière à la force de leur simple volonté. J'avais déjà bien réussi, à une époque ou je travaillais à l'extérieur. Quatres enfants et deux ans d'inactivité professionnelle plus tard, et me voilà qui lutte quotidiennement contre mon envie d'aller vider frigo et placard! 

 

Là ou je m'enrage moi même, c'est que par contre, le jour ou j'ai voulu arrêter de fumer, j'ai jeter mon dernier paquet de clop, et ça fait 10 ans que ça dure! Alors pourquoi dois je lutter à ce point pour juste tenir mon programme WW? 

 

Le programme est simple, calculer l'apport en protéine, sucre rapide et lent, et s'alimenter à volonté de fruit ou légumes! Facile, pas de sensation de faim, avec un peu d'épices et d'aromates, des goûts plaisants. Dans la théorie c'est top niquel. Et temps que je m'y tiens je perds entre 400 et 600 g par semaine, mais je ne m'y tiens pas, depuis 6 semaines, et la balance qui repart vers le haut!

 

Qui sait, peut être ce blog m'aidera t'il! Je dis ici publiquement, sans idée de qui pourra me lire ou non, qu'à ma dernière pesée vendredi dernier je faisais 87 kg, soit 2,1 kg de plus qu'il y a quelques semaines. Je me dis que je reprends les choses sérieuses dés demain, voir maintenant d'ailleurs, pourquoi repousser à plus tard ce que l'on peut faire dans l'instant n'est ce pas? On se retrouve vendredi prochain pour voir si j'ai été sage ;)

Fêter ses 8 ans dans un parc d'attraction?!

Le 4 mai 2014, 13:49 dans Humeurs 0

 

Mon numéro 2, Alexandre, a soufflé sa 8e bougie le 21 mars dernier. Ayant sauté la classe de CP, il est en CE2 cette année. Depuis des décennies, sa maîtresse qui part à la retraite à fin de cette année avait pris l'habitude d'emmener sa classe au Parc Saint Paul (60) pour sortie de fin d'année, mais suite au passage de l'inspecteur d'académie, cette sortie lui a été refusé cette année. Evidement, Alexandre a été énormément déçu. L'année dernière, il n'a pas participer au projet jardin de l'école, car sa maîtresse de CE1 était l'une des deux à refuser d'en faire partie, ses deux frères ayant eux participé. Il n'a pas eu de sortie vélo, alors que ses frères oui, et cette année, rebelotte, mon grand fait deux sorties vélo, mon numéro 3, une sortie vélo, et Alex, rien... alors... nous avons décidé que pour son anniversaire, il pouvait choisir 4 copains copines, remplissant ainsi mon monospace, et que nous irions soufflé sa bougie au parc d'attraction le plus proche.

Attendant l'ouverture de la saison, une date favorable entre la météo, les matchs de hand... et nous voilà partis hier, 3 mai 2014, accompagnés de deux copains et deux copines! Pic Nic dans le coffre, petit cadeau, et un gros gros marathon, les enfants se sont amusés comme jamais, seule l'une d'entre elle avait déjà connu Disneyland, et ses sempiternelles 2 heures d'attente pour 2 minutes d'attractions. 

 

Il aura fallu jouer de psychologie quand les enfants se plaignaient d'une file d'attente de 20 minutes...NON MAIS ALLO QUOI? 20 MINUTES!!! Mais au final, pas de 14 tours d'attractions de 10h à 17h, temps fatidique ou nous avons du leur annoncer la mauvaise nouvelle : "Les enfants, nous devons vous ramener à vos parents".

 

Certes c'est un budget, quoi que pas beaucoup plus élevé qu'un mac do avec les 8 invités obligatoires, mais quel bonheur!

Le blues de la femme au foyer!

Le 2 mai 2014, 14:00 dans Humeurs 0

Eh oui, je me veux d'une nature optimiste...par les temps qui court ça relève du défi! A moins de ne jamais écouter l'actualité!

 

J'ai une vie toute simple, sans histoires, je n'ennuie personne, personne ne m'ennuie... Mais j'ai des copines...et je suis à la maison... Alors, chaque jour, le petit coup de fil qui tue le moral, comme son conjoint est un ingrat, son enfant la fatigue, la vie l'épuise, les finances sont une catastrophe, une séparation, un deuil...Et Mymy est à l'écoute! On me dit parfois de me détacher de tout cela, facile à dire! Que puis je y faire, leurs problèmes deviennent les moins, me fatiguent l'esprit mais elles sont mes amies, et elles ont besoin d'une épaule.

 

Avant ma fille, mon adorable fille, j'avais toujours une activité professionnelle, un truc à moi, certes épuisant de par mes horaires, c'était mon truc, je m'y sentais bien, j'avais cet échappatoire au quotidien des autres...Dix huit mois depuis ma fin de contrat et petit à petit, isolée entre mes trajets à l'école, aux courses, et mon foyer, encore mon foyer, toujours mon foyer, je pratique cette activité si féminine : LE TELEPHONE!!!

 

J'écoute, on m'écoute, mais on s'enfonce les unes les autres dans notre mal être, car comme moi, elle souffre de ne pas avoir un emploi, un revenu, et leurs petits soucis quotidiens ajoutent à mon mal être.

 

La vie augmente, encore et encore, je cherche du télétravail, un retour aux sources, mais "la crise"! Je ne trouve rien!

 

Je me sens bien pendant les vacances scolaires, mes enfants, mon homme, et moi, enfin surtout mes enfants et moi:)

 

Et là, ce discours que vous avez surement entendu ou dit vous même : Avec autant d'enfants, tu travailles déjà!!!! Si tu vas travailler tu perdras de l'argent!!!

 

Mais non messieurs dames, je ne travaille pas, je rempli mon rôle de mère, mon rôle d'épouse, mon rôle de responsable du foyer, mais mon rôle de femme lui a disparu...Ajoutez à cela un éloignement géographique de tout, 30 km de la première ville...Je tourne en rond!

 

Alors j'attends les périodes de vacances scolaires, pour avoir mes enfants, même si certains soirs j'aimerai juste qu'ils me laissent avoir une pensée complète sans m'interrompre avec un "MAMAN", lorsque je sens ce coup de blues qui vacille en moi, je regarde mes quatre amours...Je suis si fière d'eux! Oh, ce sont des enfants, avec toutes leurs imperfections, comme moi, mais ce sont de si bons enfants, qui me donnent tant d'amour! Merci à mes enfants de piétiner avec leurs rires, leurs "je t'aime maman", leurs câlins, leurs "Vous êtes les meilleurs parents du monde", le coup de blues qui m'envahit et de me faire me souvenir pourquoi un jour, j'ai fait ce choix d'être au foyer! Mes enfants je vous aime!!!

 

 

Mais bon, un petit travail à domicile ne serait pas de refus;)

Voir la suite ≫